33 avenue François Molé 92160 Antony sophie@sophrologie-antony.com 06 10 60 50 85

Se ressourcer et révéler son potentiel

En accompagnement thérapeutique

La sophrologie peut venir en aide à toutes personnes étant suivies médicalement comme une méthode complémentaire aux traitements médicaux pour améliorer leur condition : gestion de la douleur, gestion du stress, activation de la vitalité, amélioration de la confiance en soi.

En préparation mentale : en vue d’un accouchement par exemple ou bien d’un examen médical.

En support pour des traitements médicaux, pour aider à la guérison. La sophrologie améliore la gestion de la douleur, du sommeil et de la confiance en la guérison.

En accompagnement de cancer, c’est un soin oncologique de support 1 qui permet de soulager la douleur, de gérer les effets indésirables des traitements (nausées, brûlures, démangeaison…) et les émotions provoquées par l’annonce du diagnostic et le déroulement des soins. Elle prépare aux interventions chirurgicales, aide la personne à garder le moral et à être active dans son traitement et représente un soutien appréciable à la prise en charge médicale et à la guérison.

La sophrologie permet également d’intervenir en accompagnement de comportements pathologiques (addictions, pulsions, phobies).

La sophrologie ne peut en aucun cas se substituer à un traitement ou à un avis médical. Elle intervient en support complémentaire pour apporter au patient les meilleurs conditions mentales et morales.

Comment ? Les séances d’accompagnement thérapeutique sont individuelles et durent environ 2 à 3 mois avec un objectif précis. Ce sont des thérapies brèves. Le rythme est une séance d’une heure toutes les semaines.

Chaque séance est composée d’exercices de relaxations dynamiques (mouvement doux liés à la respiration pour se recentrer et écouter son corps) et une relaxation profonde. La sophrologie agit par 3 moyens : la respiration contrôlée, le relâchement musculaire et les visualisations positives.

 

1Le dernier Plan cancer 2014-2019 édité par le Ministère de la Santé où la sophrologie est citée comme soin support.